Panoramique des Dômes, transport doux du puy de Dôme

Le Panoramique des Dômes, assure l'ascension en douceur au sommet du puy de Dôme

 

Bannière Panoramique des Dômes

 

Plus haut volcan de la Chaîne des Puys, le vénérable puy de Dôme surplombe un ensemble de 80 volcans. Depuis 2012, un train panoramique, électrique et à crémaillère, permet l'accès au sommet de sa majesté.

 

Culminant à 1465 mètres d'altitude, le majestueux puy de Dôme est le plus haut sommet de l'incomparable Chaîne des Puys classée, avec la Faille de Limagne, au patrimoine mondial de l'Unesco. Il surplombe un époustouflant ensemble de quatre vingt volcans (puy de Monceau, puy de Tressous, puy de Verrières, puy Pariou, puy de Montiroir ...) et offre, à son sommet, un saisissant panorama à 360° sur la Chaîne des Puys. Depuis 2012, l'accès des visiteurs à sa sommité est assuré par un séduisant train électrique à crémaillère baptisé "Panoramique des Dômes" comme un clin d'oeil à ses généreuses surfaces vitrées. L'ascension s'effectue ainsi en seulement quinze minutes à 24 km/heure de vitesse moyenne.

Le département du Puy-de-Dôme, a choisi ce transport collectif doux dans le but surtout de mettre fin au flux conséquent de véhicules gravissant, chaque année, son fragile volcan. Entre 2008 et 2012, une ligne ferroviaire de cinq kilomètres, une gare de départ et une gare sommitale, souterraine, ont été aménagées afin de permettre aux quatre rames de train de circuler. Depuis son inauguration, le Panoramique des Dômes achemine jusqu'à 400 passagers/voyage entre le pied du volcan et son sommet. Il est alimenté par une ligne électrique aérienne et l’énergie d’une rame descendante est récupérée afin de couvrir 35 % des besoins d’une rame montante. L’électricité est stockée en 20 KV avant d’être transformée, sur place, en sous station.

 

 

Crédit photo : Gérard Fayet - TC Dôme

Crédit photo : Gérard Fayet - TC-Dôme

 

Une exploitation, confiée à un groupe d'ingénierie canadien

Dans un souci de préservation de l'environnement, les produits d’entretien comme l’huile de graissage des rails est biodégradable. D'autre part, le nettoyage des rames Stadler GTW (Suisse) est réalisé à l’eau de pluie et les bâtiments dont le centre de maintenance bénéficient d’une ventilation naturelle grâce à un Puits Canadien. Depuis le début, l'exploitation du panoramique a été confiée par le département du Puy-de-Dôme au groupe d'ingénierie canadien SNC Lavalin dans le cadre d'une délégation de service public d'une durée de 35 ans. A travers sa filiale TC Dôme, ce groupe d'ingéniérie et de construction a réalisé l'aménagement de la petite ligne ferroviaire avec l'aide de l'Atelier Villes et Paysages (Lyon).

 

Au quotidien, sous la responsabilité d'un directeur d'exploitation, une équipe de quatre régulateurs, une dizaine de conducteurs et de mainteneurs sont responsables de la circulation en sécurité des rames. Depuis le PC sécurité, le régulateur de service contrôle et synchronise les départs et les arrivées de trains depuis les deux gares de la ligne. Chaque conducteur, est en liaison permanente avec le régulateur auquel il demande l'autorisation de franchissement des feux. Une fois le passage autorisé par le poste de contrôle, le conducteur confirme le départ de la rame concernée. Les mainteneurs, quant à eux, entretiennent le matériel roulant, la voie, les bâtiments et les extérieurs de la petite ligne ferroviaire.

 

Crédit photo : René Manzone -TC Dôme

Crédit photo : René Manzone  - TC-Dôme

 

 

Crédit photo : René Manzone - TC Dôme

Crédit photo : René Manzone - TC-Dôme

 

Des événements et animations variés proposés aux visiteurs

Durant l'hiver, le déneigement de la voie est réalisé à l'aide d'un Unimog, un véhicule équipé d'une fraise à neige, adapté à la route comme aux rails. D'avril à novembre, une navette bus relie Clermont-Ferrand, la capitale auvergnate, à la gare de départ du Panoramique des Dômes. Aménagé au pied du volcan, à côté de la gare de départ, un parking joliment arboré d'une capacité de mille places accueille les voitures, les camping-cars et les cars. Au sommet, rendu aux visiteurs piétons, les places de stationnement d'autrefois ont été supprimées et les reliefs altérés ont été remodelés. Longeant la voie ferrée, l'ancienne route d'accès est aujourd'hui réservée aux véhicules de service et de secours.

Cher au coeur des auvergnats, le puy de Dôme bénéficie désormais d'un mode d'accès à son sommet respectant son fragile éco-système. Pour les plus courageux, deux chemins de randonnée, celui des Muletiers et celui des Chèvres, offrent une alternative sportive au Panoramique des Dômes. Régulièrement, des événements (Nuit des Etoiles, Fête de la Science, Fête de la Nature ...), des animations ludiques et pédagogiques, sont proposés aux visiteurs. Et, petits et grands peuvent se restaurer dans l'un des trois espaces de restauration "Chez Epicure" aménagés dans la Maison de site, en gare de départ, et au sommet du plus célèbre volcan d'Auvergne labellisé Grand Site de France.

 

Article Jean-François Rivière - Des Campagnes Vivantes ©

 

Pour aller plus loin :

https://www.panoramiquedesdomes.fr ; https://volcan.puy-de-dome.fr ; https://www.stadlerrail.com/fr

 

https://www.puy-de-dome.fr


La chaine Youtube du Panoramique des Dômes ; La Chaîne des Puys, présentée par Raynald Ethien

 

https://grandsitedefrance.com

 

Un train et un chemin de fer à crémaillère

 

Crédit photo : Gérard Fayet - TC Dôme

Crédit photo : Gérard Fayet - TC-Dôme

 

Le Panoramique des Dômes, est un train électrique à crémaillère circulant sur une voie ferrée équipée d'un troisième rail central cranté visible, ci-dessus, sur la photographie de Gérard Fayet. Cela permet à sa roue centrale, également crantée, dont il est équipé de venir s'enclencher dans ce rail central. Depuis la seconde moitiée du 19e siècle, plusieurs systèmes à crémaillère ont été développés par des ingénieurs inventifs : Riggenbach (Suisse), Strub (Suisse), Abt (Suisse), Locher (Suisse), Marsh (Etats-Unis). Pour le panoramique, c'est le système d'Emil Strub qui a été sélectionné. Le train des Dômes, peut ainsi gravir les fortes pentes du volcan, toute l’année, même en présence de neige ou/et de verglas.

 

Le puy de Dôme, un volcan tronconique âgé d'environ 11 000 ans

 

Crédit photo : René Manzone - TC Dôme

Crédit photo, René Manzone - TC-Dôme

 

Situé à une dizaine de kilomètres de Clermont-Ferrand, sur les communes de Ceyssat et Orcines, le majestueux puy de Dôme est le plus haut sommet de la Chaîne des Puys. En sommeil depuis environ 11 000 ans, ce volcan repose, comme ses voisins, sur un plateau granitique culminant à un peu moins de 1000 mètres d'altitude. Il est constitué, d'un ancien dôme de lave de forme tronconique large de deux kilomètres à sa base et dont sa masse est estimée à 1, 2 million de tonnes. Les pentes du volcan abrite notamment la vipère péliade, le papillon Apollon et quelques chamois venus naturellement des Monts Dore. Au 1er ou au 2e siècle après J.-C., les gallo-romains ont installé à son sommet un temple dédié au dieu Mercure. Egalement présente à son sommet, depuis 1956, une installation servant à la diffusion de la télévision, de la radio FM, est exploitée par l'opérateur TDF. Visible de très loin, cette installation est composée notamment d'une antenne hertzienne haute de 73 mètres. Le puy de Dôme a donné son nom au département du Puy-de-Dôme.

 

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.

Ajouter un commentaire