Il était une fois, la Chèvre des Fossés - Un livre de F. de Beaulieu

"Il était une fois dans l'Ouest, la Chèvre des Fossés" - Un livre de F. de Beaulieu et H. Ronné

 

Il était une fois, la Chèvre des Fossés, la couverture du livre

 

De la Normandie à la Bretagne, en passant par les Pays de la Loire, durant des siècles des chèvres de "pays" à l'apparence commune étaient élevées par les ruraux essentiellement pour leur lait et leurs chevreaux. Blanches, noires ou "bigarrées", d'un format petit à moyen, elles se nourrissaient d'herbe et de "mille" autres végétaux consommés le long des chemins, des haies, sur les talus, dans les landes voire au coeur des falaises littorales. Courant 1994, lors d'un inventaire des races bovines Froment du Léon et Armoricaine, Laurent Avon, ingénieur à l'Institut de l'Elevage (Idele), découvre ces discrètes chèvres de l'Ouest qu'il baptise Chèvres des Fossés. Grand connaisseur des races fermières à petits et très petits effectifs, Laurent s'investit depuis plusieurs décennies dans leur préservation en synergie avec les éleveurs concernés. Quatre ans plus tard, une réunion organisée à l'écomusée du Pays de Rennes, en présence notamment du professeur de zootechnie Didier Bouchez, contribue à la naissance d'un réseau de relais dédiés à la préservation de la Chèvre des Fossés.

 

Une chèvre robuste, accompagnant les ruraux du Grand-Ouest depuis plusieurs siècles

"Il était une fois dans l'Ouest, la Chèvre des Fossés", relate la longue histoire de cette race fermière à petit effectif et de ses éleveurs habitant-es des campagnes en plus de cent trente pages richement illustrées de photographies, cartes-postales, dessins, estampes et autres gravures. "Une présence ancienne et diversifiée", "Fragments mythologiques", "On n'est pas des moutons !", "Sauvée de justesse", sont quelques-uns des chapitres de ce bel ouvrage, relié, signé de l'historien, ethnologue et enseignant François de Beaulieu et de l'auteur-photographe Hervé Ronné. Les deux premiers, nous entraînent, entre le 18 et le 20e siècles, dans les campagnes et parfois les villes du Grand Ouest à la rencontre d'hommes, de femmes ou/et d'enfants accompagnés de robustes "biques" dont le lait servait notamment à la fabrication d'un fromage blanc nommé "piquette" en Normandie. On y découvre, illustrations touchantes à l'appui, ces chèvres élevées seules ou en petites troupes, avec parfois moutons (Ouessant, Belle-Île ...) ou/et vaches (Froment du Léon, Bretonne pie noir ...), à la sortie d'un village, à proximité d'un puits, d'un calvaire, d'une église, d'une chaumière, dans une lande.

Dans les trois chapitres suivants, François de Beaulieu décrit dans le détail les usages des produits des chèvres (lait, peau, cornes) mais également des boucs et des chevreaux communs de l'Ouest au fil des siècles. Les peaux des chèvres, étaient ainsi destinées à la confection de vestes, de manteaux plus ou moins raffinés et sur mesure, et les plus belles servaient, après tannage, à la fabrication de sacs, de bottines et probablement aussi de reliures. Plus loin, en une courte page, l'historien aborde le sujet de la place de la chèvre, "créée par le diable, en doublon de la vache, mais bénéfique dans le quotidien", dans la mythologie bretonne. Puis, il s'intéresse à la présence de l'animal dans certains mariages bretons : "Le garçon qui épouse la cadette doit offrir une chèvre, blanche dans certains cas [...], à la soeur ainée si celle-ci n'est pas encore mariée." Comme souvent, avec la chèvre, le loup n'est jamais très loin et de fait, dans le volet "Quand la chèvre prend le loup", de Beaulieu reprend, en deux pages, deux récits bretons dans lesquels canis lupus n'est guère à la fête face à une chèvre alerte qu'il cherche à "croquer".

 

Une race fermière sauvée, de peu, de la disparition dans le courant des années 1990

Suit, l'étonnant chapitre "Chèvre de trait et de loisir", illustré par une quinzaine de cartes-postales et photographies anciennes, dans lequel s'est glissé un mystérieux personnage barbu et sa charette tractée par un bouc blanc, aux cornes majestueuses, photographiés dans les rues d'Avranches (Manche) vers 1900. Les parties suivantes de l'ouvrage, présentent le standard (apparence générale, mensurations, cornages ...) de la race "Chèvre des Fossés", relatent les conditions dans lesquelles elle a été "in-extrémis" sauvée de la disparition, dans la seconde moitié des années 1990, avant de faire le point sur la progression depuis de ses effectifs et d'aborder le vaste sujet de l'écopâturage. Le sauvetage de la Chèvre des Fossés, est à mettre en particulier au crédit de Jean-Paul Cillard, zootechnicien du parc agro-pastoral de l'écomusée du pays de Rennes, à l'origine de l'acquisition et de la saillie couronnée de succès de trois chèvres par un bouc issu d'un troupeau sauvage présent, à l'époque, sur les falaises à la Pointe de la Hague, et plus tard de l'Association de Sauvegarde et de Promotion de la Chèvre des Fossés ou ASP.

Editrice du présent ouvrage, L'ASP a été fondée courant 2007 et elle est entre autres chargée de la gestion des inventaires, de l'organisation des rassemblements annuels, de la promotion et de la sauvegarde de la variabilité génétique de la race caprine de l'Ouest. Après un éclairage, sur les perspectives d'avenir pour la Chèvre des Fossés à travers la production fromagère, l'écopâturage et la production de viande, le livre s'achève par d'émouvants reportages photographiques réalisés par Hervé Ronné dans quinze élevages (chez Laetitia Benoit, Anthony Crespin, Yann Varin ...) de la "belle" des Fossés situés dans l'Ile-et-Vilaine, le Finistère, le Morbihan, la Sarthe, la Manche et le Calvados. Accessible à la plupart des lecteurs, fort de plus de deux cents photographies et documents anciens, "Il était une fois dans l'Ouest, la Chèvre des Fossés" est actuellement le seul ouvrage complet consacré à l'attachante et emblématique race caprine de l'Ouest désormais présente dans plus de vingt-cinq départements et chez plus de cent quatre-vingt éleveurs, éleveuses.

 

Jean-François Rivière - Des Campagnes Vivantes ©

 

Il était une fois dans l'Ouest, la Chèvre des Fossés - François de Beaulieu, Hervé Ronné - Association de sauvegarde et de promotion de la Chèvre des Fossés (ASP) - Prix : 20 € - 134 pages.

 

Bon de commande du livre sur la Chèvre des FossésBon de commande du livre sur la Chèvre des Fossés (573.28 Ko)

 

Ont contribué, d'une façon ou d'une autre, à la publication du présent ouvrage :

Les régions Normandie, Bretagne et Pays de la Loire, l'Ecomusée du Pays de Rennes, le Parc Naturel Régional d'Armorique, la Fédération des Races de Bretagne, le Conservatoire des Races Animales en Pays de la Loire, Cagpgènes et Idèle


Pour aller plus loin :

http://www.chevredesfosses.fr ; https://www.francoisdebeaulieu.fr ; http://herveronne.fr 

 

Nos autres chroniques de livres

 

 

 

  • 2 votes. Moyenne 5 sur 5.

Commentaires

  • jean paul cillard

    1 jean paul cillard Le 2020-10-22

    très beau résumé de cette belle aventure de la sauvegarde de cette population caprine qui commence
    en 1994 avec Laurent Avon et olivier de Laval
    que de mémorables souvenirs
    riviere-jean-francois

    riviere-jean-francois Le 2021-01-28

    Merci bien Jean-Paul pour votre commentaire :-) Mes meilleurs voeux à vous et à votre écomusée. Jean-François - Des Campagnes Vivantes. Au sujet des écomusées, un petit billet à lire sur l'espace Blog de Des Campagnes Vivantes : https://www.descampagnesvivantes.fr/blog/les-ecomusees-popularisent-les-patrimoines-ruraux.html

Ajouter un commentaire