Le chanvre industriel, une filière à l'avenir prometteur

En France - Le chanvre industriel, une filière et une culture à l'avenir prometteur

 

Champ de chanvre bioLe champ de chanvre agricole et industriel d'une céréalière bio de l'Indre

 

Cultivé depuis le néolithique, le chanvre industriel ou agricole appartient à la famille des cannabacées. Confection de tissus, d’isolants thermiques, entre autres, aujourd’hui ses usages sont multiples. En France, la filière du chanvre industriel est animée par de l'interprofession InterChanvre.

 

Plante annuelle vigoureuse, le chanvre industriel ou agricole (cannabis sativa, sativa), à ne pas confondre avec le chanvre indien (cannabis sativa, indica) même s’il appartient à la même espèce (sativa), serait l'un des premiers végétaux cultivés par homo sapiens, probablement sur le continent asiatique, durant le néolithique. Environ 600 ans avant J.-C, en Chine ses fibres servaient à confectionner des vêtements, des poteries voire du papier.

En France et plus précisément dans la vallée du Rhône, les premières traces de culture de cette plante remonteraient à l'an 270 avant J.-C. Au Moyen Âge, l'empereur Charlemagne encourage fortement la culture du chanvre dont la fibre permet la confection de vêtements, de voiles, de cordages. Bien plus tard, au milieu du 19e siècle, les paysans français emblavent en moyenne annuelle plus de 170 000 hectares de chanvre. Cette période, peut-être considérée comme "L'âge d'or" de la culture et de l'usage de cette plante dans notre pays.

 

 

Produits à base de fibres chanvreLaine, béton ..., différents produits élaborés à partir de fibres de chanvre   

 

Dans le département de l'Aube, la naissance d'une coopérative chanvrière

Mais par la suite, la concurrence du coton et des fibres "bon marché" proposées par l'industrie pétrochimique entraînent un déclin vertigineux de la culture du chanvre dans nos campagnes. Ainsi, dans les années 1930 seuls quelques centaines d'hectares de cannabis sativa sont encore cultivés essentiellement dans le département de la Sarthe. Dans ce contexte peu favorable, une Fédération Nationale des Producteurs de Chanvre est toutefois créée deux ans avant la Seconde Guerre Mondiale.

De là, plusieurs décennies s'écoulent avant de voir le chanvre faire un retour remarqué en particulier dans les champs de l’actuelle région Grand-Est (Champagne, Ardennes, Alsace, Lorraine) sous l'impulsion de producteurs audacieux. Courant 1973, ces derniers créent la coopérative agricole Chanvrière de l'Aube dont la vocation est de séparer les fibres, les fines et la chènevotte, des pailles de la plante. Dès 1985, cette chanvrière se dirige vers le secteur des litières pour les chevaux avec le dépôt de la marque Aubyose. Dans les années 1990, avec ses adhérents elle se lance dans la production de "béton de chanvre".

 

 

 

Logo de l'interprofession interchanvreLe logo de l'interprofession française InterChanvre

 

La France, premier pays producteur de chanvre industriel en Europe

Depuis de nombreuses années, la France est le premier pays producteur de chanvre en Europe avec presque 18 000 hectares cultivés, en 2020, par environ 1300 agriculteurs-producteurs installés essentiellement dans le grand Est de la France et l’Île-de-France. La filière chanvre tricolore est portée par plusieurs organismes dont : la Fédération Nationale des Producteurs de Chanvre (FNPC), la Coopérative Centrale des Producteurs de Semences de Chanvre (CCPSC), l'Union des Transformateurs de Chanvre (UTC) et, surtout, l'interprofession Interchanvre créée en 2003.

Structure rassemblant producteurs et transformateurs, Interchanvre promeut les qualités environnementales du chanvre, de la filière, assure un lobbying auprès des instances techniques, économiques et politiques, encourage les actions de recherche scientifiques et techniques. Actuellement, la filière emploie presque trois cent salarié-e-s au sein surtout des chanvrières (La Chanvrière, dans l'Aube, Eurochanvre, en Haute-Saône, Agrochanvre, dans la Manche, entre autres) et des exploitations agricoles productrices de chanvre.

Réparties un peu partout sur le territoire national, les chanvrières, comme celles de l'Aube, rassemblent des producteurs plus ou moins nombreux et réalisent des étapes de transformation de la plante plus ou moins poussées. Elles disposent d'outils industriels permettant, notamment, d'extraire les fibres, des pailles de la plante, destinées à la fabrication de matériaux de construction (isolants, surtout) et dans le domaine de la papeterie. Après rouissage, broyage, teillage et peignage, les fibres de qualité sont transformées en vêtements, cordes, ficelles, sacs et d'autres produits.

 

 

Huile de chanvre bioDe l'huile de table extraite de graines de chanvre agricole bio

 

Une contribution au maintien du tissu économique des campagnes

Par pressage à froid, certaines chanvrières extraient des graines de chanvre une huile destinée à l'alimentation humaine ou/et à la cosmétique. Riches en protéines et sans gluten, ces graines sont également transformées en farine voire incorporées à des bières, des limonades, par certaines entreprises. Partie centrale de la tige de chanvre, la chènevotte est quant à elle transformée notamment en litière absorbante destinée aux animaux de compagnie, en béton, après mélange avec de la chaux. Dans l'industrie automobile, des tableaux de bord, des habillages de portières sont moulés avec des granulés composés de fibres de chanvre mélangées à une résine de polypropylène.

Dans le cas présent, les fibres de cannabis sativa permettent d'alléger les pièces ainsi fabriquées. Comme nous le voyons, le chanvre est aujourd'hui employé dans bien des domaines et il est probable que d'autres usages émergent dans le futur. Créée par des industriels spécialisés dans la valorisation des fibres végétales, la société Fibres Recherche Développement s'emploie justement à conduire et animer des projets d'innovation en partenariat avec d'autres acteurs dont l'Inra, l'Ademe, FranceAgriMer.

D'ores et déjà, pour les agriculteurs les plus concernés, la culture de cette plante bonne tête de rotation, adaptée à la plupart des sols, résistante à la sécheresse et réservoir de biodiversité (araignées, carabes), constitue un complément de revenu non négligeable. Avec les entreprises de transformation de la filière, elle contribue en outre au maintien voire au développement d'un tissu économique et à la création d'emplois qualifiés dans les campagnes bénéficiaires.


Jean-François Rivière (texte, photographies) - Des Campagnes Vivantes ©

 

Pour aller plus loin :

https://www.interchanvre.org ; http://lachanvriere.com ; https://www.f-r-d.fr

 

Un semis réalisable avec un semoir à céréales

 

Vieille moissonneuse batteuseUne vieille moissonneuse-batteuse utilisée pour la récolte du chènevis

 

Bonne tête de rotation susceptible d'être associée notamment à un blé, une orge, une luzerne, le chanvre préfère les sols profonds, drainant, au pH compris entre 6 et 8. Ses graines peuvent être semées, à l'aide d'un semoir à céréales, entre mars et mai en vu d'une récolte en septembre, octobre. Préalablement au semis, dans les sols riches en argile il est recommandé d'effectuer un labour à la fin de l'automne. Pour contenir les adventices (1), il est en outre conseillé d'effectuer un faux semis en travaillant le sol sur quelques centimètres à la façon de la préparation d'un lit de semence. Afin d'assurer un démarrage rapide de la végétation, le semis s'effectue à une profondeur de seulement 2-3 centimètres de préférence lorsque la température du sol est de 8-10°C. Généralement, la quantité de semence employée, qu'il convient d'adapter aux objectifs de la culture, varie de 35 à 80 kg par hectare. Les besoins en eau de la plante, varient de 30 à 50 mm de pluie par tonne de matière sèche produite. La récolte du chènevis (2), peut-être réalisée à l'aide d'une moissonneuse batteuse ordinaire réglée de manière à battre seulement les têtes des plants de
chanvre à une vitesse de seulement 300 tours par minute.

Notes :  1 - Adventice : une herbe sauvage ; 2 - Chènevis : une graine de chanvre.

 

Vous aimerez peut-être également

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire